Pour publication immédiate
Le 31 mai 2021

Mise en garde des ACVM à l’intention des investisseurs : des fraudes à l’investissement imitant des entreprises financières bien connues

Toronto – Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) mettent le public en garde contre des fraudeurs qui prétendent représenter de grandes sociétés financières connues du public. Elles ont récemment vu augmenter le nombre d’escroqueries employant des brochures ou d’autres documents publicitaires électroniques d’aspect professionnel dont l’objectif est d’amener les investisseurs canadiens à visiter de faux sites Web.  

Comment les escrocs s’y prennent-ils? – En donnant aux victimes un faux sentiment de sécurité

Le stratagème est le suivant : les investisseurs reçoivent des brochures et d’autres documents d’investissement d’allure soignée qui semblent provenir de banques, d’assureurs, d’organismes de placement collectif et d’autres entités facilement reconnaissables, et qui les dirigent vers de faux sites Web et des numéros de téléphone créés par les fraudeurs. Ces sites Web paraissent quasi identiques à ceux des vraies entreprises. En composant le numéro de téléphone affiché sur le faux site Web, les investisseurs sont habituellement mis en communication avec un fraudeur se faisant passer pour un employé de la vraie entreprise. On leur demande alors souvent d’envoyer des fonds par transfert électronique.

Les Canadiens qui croient avoir rencontré ce type de fraude ou en être victimes devraient communiquer avec l’autorité en valeurs mobilières de leur province ou territoire.

Les ACVM encouragent les investisseurs à adopter les comportements suivants :

  • Vérifiez les coordonnées directement. Ne vous fiez pas aux documents publicitaires non sollicités. Faites une recherche sur Internet avec le nom de l’entreprise et vérifiez les coordonnées directement auprès de l’institution financière ou de la société.
  • Prêtez attention aux erreurs orthographiques. Soyez à l’affût des erreurs orthographiques ou des variations dans le nom de la société sur le site Web ou dans l’adresse courriel, notamment l’ajout de lettres ou de traits d’union dans l’adresse afin d’imiter la vraie.
  • Comparez et confirmez les sites Web. Les faux sites Web affichent souvent des logos à l’aspect inhabituel (ou à faible résolution) ne correspondant pas à ceux des vraies entreprises. Faites une recherche sur Internet pour déterminer si le site Web est légitime ou s’il s’agit d’un « clone ».
  • Évitez les modes de paiement inhabituels. Méfiez-vous des demandes de transfert électronique de fonds à l’étranger ou de paiement en cryptomonnaies ou de tout autre mode de paiement inusité.
  • Vérifiez l’inscription : Avant de retenir les services d’un conseiller ou d’une société de placement, vérifiez son inscription à sontilsinscrits.ca. Les personnes physiques et les sociétés qui offrent des valeurs mobilières sont tenues de s’inscrire auprès des autorités en valeurs mobilières. Même les investisseurs effectuant les vérifications d’usage, notamment l’inscription, peuvent tomber dans le piège, puisque la société légitime ciblée est réellement inscrite.
  • Obtenez des conseils professionnels et indépendants : Méfiez-vous des offres de placement non sollicitées que l’on trouve en ligne, sur les médias sociaux ou qui vous sont présentées par téléphone. Faites preuve de prudence même si c’est vous qui avez fait les premiers pas. Avant d’investir, consultez une personne qui ne participe pas au placement, comme un avocat, un banquier, un comptable, un conseiller financier ou quiconque ayant une expertise financière. Ne cédez pas à la pression : ne transférez votre argent qu’après avoir pris le temps de réfléchir soigneusement.

Les investisseurs sont également invités à consulter la page des Mises en garde des ACVM pour connaître les entreprises à éviter.

Les ACVM sont le conseil composé des autorités provinciales et territoriales en valeurs mobilières du Canada. Elles coordonnent et harmonisent la réglementation des marchés des capitaux du Canada.

Médias : communiquez avec les personnes suivantes :

Ilana Kelemen
Autorités canadiennes en valeurs
mobilières
media@acvm-csa.ca

Kate Ballotta
Commission des valeurs mobilières
de l’Ontario
media_inquiries@osc.gov.on.ca

Investisseurs : adressez-vous à votre autorité en valeurs mobilières, dont les coordonnées se trouvent ici.