Types de régimes d’épargne

Les régimes d’épargne occupent une grande place dans vos plans financiers et s’avèrent cruciaux pour atteindre vos objectifs de placement. Vous devez toutefois comprendre les différents types de régimes et les règles auxquelles ils sont assujettis pour les cotisations et les retraits. Mais vous devez aussi voir s’ils s’intègrent adéquatement à votre plan financier. Posez des questions et prenez le temps de bien comprendre les différentes options qui s’offrent à vous avant d’ouvrir un compte ou d'effectuer des placements. 

Un conseiller en placement inscrit est en mesure de répondre à vos questions et de vous aider à choisir les régimes d’épargne et les placements qui vous conviennent.

Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)

Un régime enregistré d’épargne-retraite est un compte enregistré auprès du gouvernement fédéral qui sert à épargner en vue de la retraite ou de l’atteinte d’autres objectifs financiers. Les REER donnent droit à des avantages fiscaux particuliers, comme la possibilité de déduire chaque année vos cotisations REER de votre revenu imposable, et de reporter l’impôt sur le revenu de vos placements jusqu’au moment où vous effectuerez des retraits. Un REER n’est ni un produit ni un fonds de placement, mais plutôt un compte qui peut comprendre des liquidités, des CPG, des obligations, des fonds communs de placement, des FNB, des actions et d’autres placements admissibles. Pour en savoir plus.

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Au moyen d’un compte d’épargne libre d’impôt, vous pouvez épargner à l’abri de l’impôt en vue d’atteindre un objectif financier (achat d’une propriété ou d’une voiture, vacances, retraite, etc.). Vos cotisations ne sont pas déduites de votre revenu imposable, mais généralement elles sont, tout comme les revenus de placement, libres d’impôt, même lorsque vous effectuez un retrait. Les Canadiens de 18 ans et plus qui ont un numéro d’assurance sociale peuvent investir dans un CELI s’ils respectent le plafond de cotisation annuel. Cependant, si ce plafond n’est pas atteint chaque année, il est possible de reporter les droits inutilisés. Vous pouvez également détenir une vaste gamme de placements admissibles au titre d’un CELI, notamment des liquidités, des CPG, des obligations, des actions et des fonds communs de placement. Pour en savoir plus.

Fonds enregistré de revenu de retraite (FERR)

Un fonds enregistré de revenu de retraite est un compte enregistré auprès du gouvernement fédéral dans lequel sont déposées les sommes épargnées au titre de votre REER ou de tout autre régime enregistré autorisé. Un FERR doit être ouvert avant la fin de l’année de votre 71e anniversaire de naissance et un revenu minimal annuel vous est versé. Vous pouvez retirer davantage, mais vous devez absolument retirer le montant minimal annuel fixé. Les revenus sont à l’abri de l’impôt et les retraits sont imposables. Il est impossible de verser de nouvelles cotisations à un FERR. Vous pouvez toutefois investir les revenus de placement annuels tirés de CPG, de fonds communs de placement, de FNB, de fonds distincts, d’actions et d’obligations pour que votre épargne-retraite continue de fructifier. Pour en savoir plus.

Régime enregistré d’épargne-études (REEE)

Les régimes enregistrés d’épargne-études vous permettent d’épargner pour les études postsecondaires de votre enfant. Vous pouvez ainsi profiter d’un report d’impôt et de subventions gouvernementales pour faire fructifier votre épargne plus rapidement. Lorsque votre enfant entame ses études postsecondaires, deux possibilités de retrait s’offrent à lui. L’impôt relatif à chacune de ces possibilités diffère; vous avez donc le choix du retrait qui vous convient. Le paiement d’aide aux études (PAE) est composé des revenus de placement et des subventions gouvernementales tirés du REEE. Le retrait des cotisations, comme son nom l’indique, donne droit aux sommes que vous avez déposées dans le compte du régime. Ces cotisations ne sont pas déductibles d’impôt, mais peuvent être retirées à l’abri de l’impôt (comme pour le CELI). Le PAE est inclus dans le revenu de l’étudiant lorsque celui-ci le retire (comme pour un REER). Cependant, comme le revenu des étudiants est habituellement peu élevé et se situe dans une fourchette d’imposition inférieure, ils ne paieront qu’un impôt minimal. Il est possible de détenir un large éventail de placements au titre d’un REEE, notamment des liquidités, des actions, des obligations, des fonds communs de placement et des CPG.  Pour en savoir plus.  

Régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI)

L’objectif d’un régime enregistré d’épargne-invalidité est d’aider les parents ou d’autres personnes à épargner pour assurer l’avenir financier d’une personne admissible au crédit d’impôt pour personnes handicapées. De plus, les subventions gouvernementales s’ajoutent à votre épargne. Vos placements fructifient à l’abri de l’impôt jusqu’à ce qu’un retrait soit effectué. Les retraits de cotisations ne constituent pas un revenu à des fins fiscales. Par contre, les subventions, les revenus tirés du régime et le produit de tout transfert sont imposables. Les sommes épargnées au titre du REEI peuvent être investies dans différents placements (comptes d’épargne, CPG, actions, obligations et fonds communs de placement), selon le lieu où le compte a été ouvert, et des cotisations peuvent y être versées. Pour en savoir plus.